à l'écoute de la maternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 le "Calm" est-il une maison de naissance ?

Aller en bas 
AuteurMessage
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Lun 2 Mar 2009 - 15:22

extrait de l'art société de madame figaro
La réforme de l’hôpital pourrait élargir le rôle des sages-femmes. Elles, elles voudraient aussi que l’on écoute la parole des mamans qui veulent se réapproprier leur accouchement. Reportage à la maternité parisienne Les Bluets, qui prône une autre prise en charge de la grossesse, et au sein de la maison de naissance attenante, le Calm.



Paru le 26.02.2009, par Gaëlle Rolin
(1/4)
Paris, 12e arrondissement. Il est 15 heures. Nous sommes dans la salle de naissance de la maternité des Bluets. Il y a là des sages-femmes en blouse fuchsia, et les autres, qui ont fini leur garde mais papotent encore un peu. L’ambiance y est douillette.
Audrey exerce depuis un an et demi. « On s’occupe des consultations prénatales, des cours de préparation à l’accouchement et du post-partum, c’est-à-dire des jours qui suivent la venue du bébé », résume-t-elle. En salle d’accouchement, elles sont trois sages-femmes, une infirmière et une aide-soignante. « On s’occupe de tout si l’accouchement se déroule normalement, continue Audrey. Mais s’il y a le moindre problème, on devient l’auxiliaire de l’obstétricien. »
Sage-femme, un métier finalement méconnu. En effet, combien les confondent avec des infirmières ? Qui sait qu’elles passent par la redoutable première année de médecine ? Qu’elles peuvent s’installer en libéral ? « Peu de gens se rendent compte de l’étendue de nos compétences », regrette Marianne Benoit Truong, du Conseil national de l’Ordre des sages-femmes.
Quant à leur formation, elle évolue tout juste : « On commence à nous enseigner qu’il y a plusieurs positions possibles pour accoucher », déclare Linda, jeune diplômée.
Exprimez-vous : êtes-vous pour l’ouverture des maisons de naissance ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: le calm page 2   Lun 2 Mar 2009 - 15:24

Pour une autre grossesse


« La présence, c’est la clé »


(2/4)
Aux Bluets, on prône un accompagnement de la grossesse davantage à l’écoute de la maman. La maternité vient aussi d’obtenir l’agrément « Hôpital ami des bébés ». Cette initiative de l’OMS, de l’Unicef et de l’Association internationale de pédiatrie récompense les établissements qui favorisent l’allaitement maternel et respectent les rythmes du nouveau-né. « Nous ne sommes que sept hôpitaux en France à en bénéficier », précise Michel Carré, le directeur des Bluets.
Les cours de préparation à l’accouchement permettent aux femmes d’appréhender ces drôles de neuf mois. « On leur apprend à découvrir le travail, les contractions, ce qui est normal ou pas », reprend Audrey. « On leur montre les techniques du ballon (voir notre diaporama) ou du triangle, qui permettent de trouver la meilleure position », explique Catherine, sage-femme aux Bluets depuis 2002. « Et on est là pour dire à la femme qu’elle est capable de mettre cet enfant au monde. La présence, c’est la clé », continue Audrey.
Bérangère Poletti, députée UMP de Moselle et ancienne sage-femme, proposait, il y a quelques mois, d’élargir leur champ de compétences en leur permettant de prescrire la contraception (lire notre enquête). « Actuellement, nous le pouvons uniquement lors des suites de couches et dans le post-I. V. G. », explique Marianne Benoit Truong.
Cette proposition est examinée dans le cadre du projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoire ». Mais il ne fait pas l’unanimité chez les gynécologues obstétriciens. Raymond Belaiche, membre du Syngof, leur syndicat national, s’explique : « Les sages-femmes sont formées à l’obstétrique, à la physiologie et ce sont des collaboratrices formidables, mais elles n’ont pas fait d’études médicales. »
Peur de la concurrence ? « Pas du tout, mais il n’est pas anodin de prescrire une contraception, poursuit Raymond Belaiche. Dans ce cas, il faudrait peut-être faire évoluer leur programme de formation. » Un pas déjà franchi selon Marianne Benoit Truong : « Le programme a déjà été adapté, depuis que la loi de 2004 nous permet de prescrire la contraception dans certains cas. »
Exprimez-vous : êtes-vous pour l’ouverture des maisons de naissance ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: 120 mdn en allemagne 3   Lun 2 Mar 2009 - 15:26

120 maisons de naissance en Allemagne


(3/4)
Il est 16 heures. Nous sortons de la maternité des Bluets pour entrer, par une autre porte, dans la cosy maison de naissance le Calm. Comprenez « Comme à la maison ». Si elle se trouve dans les murs des Bluets, elle en est complètement indépendante, gérée par des sages-femmes, à moitié libérales et à moitié salariées de la maternité.
Les maisons de naissance sont une réponse à l’hypermédicalisation des suivis de grossesses et des accouchements. Au Calm, on peut se faire un café dans la cuisine ou prendre l’air sur la terrasse. Les sages-femmes y assurent les consultations, les cours de préparation à l’accouchement, mais aussi des ateliers de massage pour bébés ou des soirées de partage entre futurs et jeunes parents. Ces structures ont fait leurs preuves aux États-Unis, au Canada, et plus près de nous, en Suisse ou en Belgique. L’Allemagne en compterait même plus de cent vingt.
Cependant, le Calm n’est pas encore une maison de naissance, au sens plein du terme. Les décrets d’application qui y permettraient les accouchements n’ont toujours pas été votés. Les femmes mettent au monde leurs enfants sur le plateau technique de la maternité des Bluets, deux étages plus haut. « Attention, ce type de structure ne convient pas à une femme diabétique ou hypertendue, par exemple », précise Marianne Benoit Truong. « Nos chambres ne sont pas médicalisées, ce qui sous-entend, par exemple, que nous ne pouvons pas pratiquer de péridurale », explique Christine Keiser, l’une des cinq sages-femmes.
Pour l’heure, la proximité des Bluets est rassurante pour les futures mamans. Même si, pour certaines sages-femmes, la coupure pourrait être plus franche avec l’environnement médical. « C’est ça, la philosophie des maisons de naissance. C’est à nous de sélectionner correctement les femmes qui peuvent y être suivies », lâche Christine Keiser.
Exprimez-vous : êtes-vous pour l’ouverture des maisons de naissance ? >>Page précédente Page suivante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Lun 2 Mar 2009 - 15:28

L’impression d’être un numéro


(4/4)
16 h 30. Nadia donne le sein à Samuel, né il y a deux semaines. Elle a accouché aux Bluets, puis est redescendue dans l’une des chambres du Calm. « Les femmes y restent quelques heures, explique Christine Keiser. Le but est qu’elles rentrent rapidement chez elles. Ensuite, nous nous rendons à domicile pour les soins. »
Nadia tenait à ce que sa grossesse et son accouchement soient les plus naturels possibles. Elle met en avant le lien qui se tisse entre la sage-femme et la future maman : « Marine, qui me suivait, est devenue une amie. J’étais totalement en confiance. »
Ces femmes sont-elles une poignée de résistantes en quête de sensations ? « Loin de là, répond Marianne Benoit Truong. Au Conseil national de l’Ordre, tous les jours, nous recevons des lettres de femmes, souvent déjà mamans, qui refusent d’accoucher une nouvelle fois à l’hôpital. » Trop peu de psychologie, l’impression d’être un numéro. « Et ce ne sont pas que des bobos ! Cela dépend surtout du rapport au corps de chacune », continue Marianne. Selon elle, cette tendance qui bouillonne depuis dix ans s’intensifie depuis deux ans : « Elles estiment qu’on leur a volé leur accouchement. Le risque, c’est que certaines se mettent en tête d’accoucher toutes seules chez elles. »
Et pourtant, les anciennes générations de gynécologues-obstétriciens sont assez réservées sur le sujet. « O. K. pour des maisons de naissance, mais organisées dans un système où l’on peut pallier toute urgence, explique Raymond Belaiche. Je comprends tout à fait la volonté des femmes de procéder à des accouchements plus conviviaux. Mais la sécurité avant tout. »
Le plan Périnatalité 2005-2007, qui dénonçait la surmédicalisation de la grossesse, et l’OMS approuvent l’expérimentation des maisons de naissance, attenantes, pour l’instant, à des plateaux techniques. Reste aux professionnels à se mettre d’accord.
Et aussi…
Le Groupe Naissances de la clinique Léonard de Vinci, 95, avenue Parmentier, 75011 Paris. Tél. : 01 49 23 45 10.
Le site du Calm >>
Le site Périnatalité >>
Exprimez-vous : êtes-vous pour l’ouverture des maisons de naissance ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Lun 2 Mar 2009 - 15:51

je ne veux pas dire de bêtise mais je crois bien qu'en allemagne les MDN sont TOTALEMENT indépendantes des maternités, gérées par des SF libérales qui y pratiquent ou pas les accouchements, non médicalisés bien sûr et souvent il y a aussi des ateliers de préparation et post naissance: groupes de parole, massage pour bébés, kiné, allaitement etc...
autrement rien à voir avec ce qu'on nous "sert" en france...

par ailleurs, l'idée à mon avis n'est pas mauvaise mais à condition:
- que seules les SF "gèrent" ces MDN à la française
- pas d'intrusion de gynécos dans ces lieux, si pathologie il y a les SF sont aptes à passer la main
- pas de pression une fois passée au plateau technique (beaucoup trop près encore à mon goût!)

je pense que c'est un début, ça peut rassurer des mamans et des papas qui ne se sentent pas prêts pour un AAD mais ne veulent pas une surmédicalisation de la grossesse et de l'accouchement; ça peut rassurer aussi les gynécos s'ils voient que tout se passe bien, que les cas qui le nécessitent sont transférés au bon moment entre leurs mains et cela pourrait peut-être les amener à relâcher un peu la pression sur les SF et par extension sur les AAD, en autorisant doucement les accouchements dans ces structures sans passer par le PT...

voilà, c'est peut-être un premier pas mais il serait souhaitable que ça ne le reste pas...............

et le sempiternel "la sécurité avant tout", ça me tue ça! il me semble que la france ne peut pas se targuer d'avoir les meilleures stats en ce domaine au sein des pays développés, il devrait peut-être revoir ses chiffres et sa formation continue le petit docteur là!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 488
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mar 3 Mar 2009 - 11:19

[note admin : vu que le sujet est le même, je me suis permis de fusionner les 4 parties.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mieuxnaitre.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mar 3 Mar 2009 - 20:13

bonne idée!
Revenir en haut Aller en bas
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 2:14

est ce un simulacre ou une appellation pour une salle incluse dans le local hospitalier, la définition de la maison de naisance est d'être hors les murs Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annem
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1480
Localisation : aunay sous auneau (28)
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 11:53

une copine m'a parlé de ce CALM il y a quelques jours parce qu'une de ses amies y a accouché récemment. il semble bien que ce soit une maison de naissance. les sage-femmes sont effectivement les seules maitresses à bord mais disposent du plateau technique de l'hôpital. ce sont elles qui accouchent de A à Z leurs mamans si le besoin d'obstétricien n'est pas de mise, et ce sont elles qui assurent les suites de couches et le reste auprès du bb. elles sont là pour le bien-être de la maman et du bb. en tous cas il semble que la maman qui a accouché là et qui était très maternage et respect de la naissance ait été très heureuse de son choix. maintenant est-ce le cas pour toutes, je ne sais pas.
d'après ce que j'ai compris des maisons de naissance, certains médecins hospitaliers ne seraient pas contre à condition que ces lieux soient trèèèèès proches de l'hopital, et finalement quoi de mieux que de la faire dans les murs de l'hopîtal tout en la laissant indépendante. je conçois que ça puisse être un peu difficile à comprendre au vu de ce qui se passe dans d'autres pays et du comment ça se passe, mais vu les réticences qu'il y a chez nous, c'est pt la première marche de l'escalier, celle qui rassurera tout le monde. sur ce, je suis assez d'accord avec anne72, c'est un premier, le tout étant que ça n'en reste pas là, que ça ait une chance de faire ses preuves et que d'autres hostos suivent le même exemple. certes, ça peut être long, mais il faut bien commencer quelque part. et peut-être qu'à terme, des maisons de naissance identiques verront le jour hors des murs de l'hôpital, juste à côté dans un premier temps, puis dans la même ville, puis dans des zones proches où il y a carence de mater, puis de plus en plus dans les zones plus rurales parce que c'est quand même là que le manque sera le plus grand dans les années à venir... bref, un premier pas dans le bon sens me semble mieux que rien du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 11:56

oui, c'est loin du vrai concept des MDN Rolling Eyes

mais je pense qu'il faut commencer quelque part et que si beaucoup de femmes n'ont plus envie de cette surmédicalisation habituelle en france, elles ne sont pas pour autant prêtes à accoucher chez elles ou même loin d'un hôpital, qui dans la conscience collective ici est encore synonyme de "sécurité" ! affraid

ce que je crains c'est que ça en reste là:
- il n'y a que très peu de structures du genre en france (1, 2, plus???)
- sous prétexte que "ça marche" (si ça devait effectivement se répandre et bien fonctionner), qu'on cantonne femmes et SF à ce type de structures au lieu de les éloigner (si elles le souhaitent bien sûr) des hôpitaux
- ça ne résout pas -tel quel- le problème du manque de praticiens (SF libérales aussi), ni l'éloignement des structures + équipées qu'on rencontre en province (et qui peut poser problème si transfert nécessaire)....

d'où l'intérêt d'éloigner justement ce type de possibilité des grands centres hospitaliers lol!

je pense que l'avenir de la médecine en france (que je perçois bien sombre pour notre génération, voire celle de mes enfants) est au regroupement d'intérêts: maisons médicales, maisons de naissance, structures d'accueil de jour ou plus. les professionnels ne veulent pas assumer seuls des responsabillités lourdes de diagnostic, de soins et tout simplement de prise de décision, il faut donc qu'ils puissent fonctionner en synergie et non en concurrence pour qu'ils puissent se relayer sans que cela nécessite le recours à une structure énorme et impersonnelle.

en tant que patiente, je trouve plus agréable et facile de trouver une maison médicale avec plusieurs médecins mais il m'est aussi plus facile de ne pas avoir à me déplacer dans des lieux différents et éloignés si j'ai besoin de:
- faire des analyses
- faire des examens plus poussés (radios, scanner, IRM, doppler etc)
- faire des séances de kiné

et on peut pousser ça plus loin dans le domaine de la femme enceinte (hors pathologie ou PMA, trop spécifiques):
- suivi de gossesse
- examens (PDS, échos etc)
- préparation à la naissance
- accouchement
- suites de couches
- kiné
- allaitement
- groupes de paroles, suivi psy si besoin
- groupes de jeux pour les petits

pour l'instant ça existe mais dans des lieux différents, il faut aller de l'un à l'autre et bien savoir où s'adresser; et la possibilité de faire gader les + grands non scolarisés sur place ou à proximité le temps des RDV serait un + non négligeable (la halte garderie à laquelle je peux emmener ma fille est à 15 km de chez moi, à l'opposé de ma vie quotidienne!)...

et on peut varier ces thèmes à l'infini, dans la prise en charge médicale, sociale et l'accueil des personnes agées...

c'est une peu l'idée des "pôles de compétences" en régions je crois...sauf que dans le domaine médical, la concurrence est à la fois énorme (tout le monde veut sa part du gâteau côté finances) et inexistante parce qu'il y a du boulot pour tous et plus qu'il n'en faut justement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 11:58

je vois annem que nous sommes souvent d'accord! lol!
Revenir en haut Aller en bas
annem
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1480
Localisation : aunay sous auneau (28)
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 12:08

vi, c'est vrai, j'avais remarqué... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annem
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1480
Localisation : aunay sous auneau (28)
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 12:16

ce que tu dis sur le regroupement des différentes fonctionnalités potentielles de l'univers médical (ce que tu appelles "pôles de compétences") est sensé, mais je me demande si ça ne relève pas de l'utopie. je vois mal comment concrétement et tenant compte de la psychologie humaine, tout le personnel des hosto s'assoierait sur ses petits intérêts personnels pour le bien-être des patients. il ne faut pas oublier qu'un hôpital est aussi "le bureau" pour les personnes qui y travaillent, avec tout ce que ça implique de bien et de mauvais... toutes les petites tracasseries et mesquineries qu'on trouve partout habituellement y ont cours aussi, et j'ai du mal à croire qu'on pourra en faire fi comme ça un jour ou l'autre. ça serait ne pas tenir compte de ce qui fait que l'homme est l'homme. certes, ça serait génial si ça pouvait se concrétiser, mais honnêtement, je crois que ça sera toujours une idée très séduisante qui restera malheureusement sur le papier... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   Mer 4 Mar 2009 - 13:08

Citation :
je me demande si ça ne relève pas de l'utopie

pour l'instant hélas c'est certain et ça va durer encore des années............

mais je ne suis pas certaine que petit à petit on n'aille pas dans ce sens; ce que je dis est certainement "trop" ou "pas assez", je veux dire que c'est une idée qui mérite simplement débat et ajustements Wink

mais ici (enfin à 7km de chez moi, là où je vis mon quotidien -courses, médecins, pharmaciens, PMI, marché- ville de 5000 habitants en campagne à 50km du mans et de tours) je suis allée hier dans une "maison médicale" (je sais pas s'ils l'appellent ainsi mais bon) où plusieurs médecins se sont associés; chacun sa "patientèle" mais en cas de besoin -vacances ou autres- un médecin peut relayer l'autre, le patient ne se retrouve pas devant une porte close!
par contre visiblement ils n'assurent pas "hors heures de bureau", pas de permanence quoi, pour ça c'était marqué: appelez le 15 Shocked ça je trouve que c'est pas normal! voilà 1 des raisons qui expliquent l'engorgement des urgences...
ici l'hôpital local fait les urgences et la gériatrie apparemment, en cas de gros problème on transfère. c'est déjà ça mais ça pose question confused

mon doc traitant est aussi associé avec un autre et il doit y avoir encore 1 ou 2 médecins "indépendants). nous avons aussi 1 labo d'analyses, 1 cabinet de radiologie (je crois!) et 1 SF mais pas bien loin de la retraite! + plusieurs kinés, 1 ostéo et des infirmiers libéraux. l'essentiel est là mais je me dis que si ils se regroupaient au moins partiellement ils feraient aussi des économies de moyens eux!

on pourrait imaginer 2 "regroupements" avec: 4/5 docs généralistes + 2 kinés + 2/3 infirmiers et le regroupement de ce qui est radio/analyses en un seul lieu.
en campagne des communes commencent à offrir les locaux pour ce genre de choses et le département ou la région offre de payer au moins partiellement les études de médecine si les étudiants s'engagent pour quelques années à s'installer dans le départemnt ou la région (enfin la source du financement quoi!)...
je pense que c'est applicable au secteur femme enceinte/naissance/suites Wink

l'hôpital garderait ses prérogatives pour le traitement des pathologies, tout ce qui ne peut se faire hors structure (chirurgie entre autrespar exemple), ça ferait d'ailleurs de sacrées économies! et pourquoi pas offrir leur plateau technique si leur activité est insuffisante ou du moins le permet scratch

de toute façon vu le manque de médecins qui commence à se faire cruellement sentir, il va falloir changer le mode de fonctionnement de nos univers hospitaliers et extra hospitaliers, de gré ou de force (aux forceps tiens, chacun son tour! ). mais ça va prendre du temps et pas se faire en douceur, ça j'en suis convaincue!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le "Calm" est-il une maison de naissance ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
le "Calm" est-il une maison de naissance ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» limonade maison ou autres boissons "festives"
» Le Havre - Film "DISCO"
» Façade "Matalique"
» Cale- bébé et "cocon"
» Mes sylvanians et Petits malin "GARDER"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mieux Naître :: Accouchements :: Accouchement en structure-
Sauter vers: