à l'écoute de la maternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Du déni de grossesse à l'accusation du maternage...

Aller en bas 
AuteurMessage
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Du déni de grossesse à l'accusation du maternage...   Mar 9 Juin 2009 - 19:52

Voici extrait du JDD un article, on ne peux plus contestataire quand aux méthodes de maternage, réduisant la recherche en cette matière à un refus de l'évolution.
Evidemment, l'avis dun spécialiste en "psy" sert de caution.

VOS AVIS

Citation :
Maman cherche méthode
Par Charlotte LANGRAND
Le Journal du Dimanche

Elles vont ou viennent d'accoucher. Pour la fête des Mères, elles patienteront encore quelques années. Dans l'immédiat, les jeunes mères n'ont qu'un souci: assurer le développement de leur nourrisson. Depuis quelque temps, elles se voient proposer de revenir aux pratiques ancestrales de puériculture. Livres de massages du bébé, cours de portage en écharpe de l'enfant, techniques d'emmaillotage, allaitement prolongé...


La mode est en ce moment au retour aux pratiques ancestrales de puériculture. (Maxppp)En ligne, elles échangent sur ces "nouvelles anciennes" façons de s'occuper de leur progéniture: ici, Marjorie partage son expérience de l'allaitement prolongé jusqu'à l'âge de 3 ans; là, la maman de Loélia conseille des livres de massage pour bébés, ou Andelo13 raconte le "sevrage" de sa fille après des mois d'emmaillotage...

Remises au goût du jour par des marques, ces pratiques représentent un marché juteux, tant l'angoisse d'être jeune maman demande à être apaisée. La Couverture Miracle de Red Castle, une société aixoise en pointe sur ce créneau, est utilisée pour empêcher les nouveau-nés de gigoter en dormant. Lancée il y a quatre ans, elle fait un carton: "Quand le bébé ne dort pas, les mamans sont prêtes à tout, sourit Jill Merlet, responsable marketing de la marque. L'emmaillotage était pratiqué par nos grands-mères. S'il s'est perdu après la guerre, il est toujours utilisé à l'étranger, comme en Russie ou aux Etats-Unis."

Recréer les conditions du foetus

Malgré le scepticisme des spécialistes de l'enfance, les fabricants développent des produits qui tendent à reproduire "les conditions du ventre de la mère" afin de "rassurer le bébé"... et leurs mamans. "Une fois emmaillotés, les bras du bébé ne bougent plus et il n'a plus la sensation de tomber dans le vide, cela limite le réveil en sursaut", estime Jill Merlet. Le portage en écharpe à la manière des femmes africaines a été adopté par les Allemandes il y a quelques années. Il aurait pour but de renforcer le contact entre le parent et l'enfant. Red Castle a même poussé le concept jusqu'à inventer un nouveau "nid", baptisé Cocoon-a-Baby, qui redonne au bébé une position semi-foetale...

Cette réactivation du lien primal entre la mère et l'enfant suscite le doute, voire l'indignation, de certains pédiatres et psychologues. "Il semble qu'il y ait une nouvelle idéologie selon laquelle il faut donner le plus longtemps possible au bébé l'impression d'être dans le ventre de sa mère, constate Claude Halmos, psychanalyste spécialiste de l'enfance*. C'est assez terrible... On méconnaît que la construction de l'enfant se fait par étapes et que, pour grandir, l'enfant doit absolument perdre la forme de sécurité qu'il avait au stade précédent. La mère doit le rassurer avec des paroles et pas avec des objets dont il peut devenir dépendant et qui le maintiennent au stade précédent de son développement."

"On utilise le désarroi des parents pour vendre"

Le succès de ces produits doit beaucoup aux angoisses des jeunes mères qui doutent de leurs capacités à élever un enfant. "Autrefois, elles avaient la possibilité de se rassurer en s'adressant à l'entourage et à la famille élargie, poursuit Claude Halmos. Aujourd'hui, elles demandent aux amies ou discutent sur Internet. Ces comportements donnent lieu à des stratégies marketing de la part des marques et à une inflation de méthodes en tout genre sur lesquelles les mamans sont susceptibles de se jeter."

Si ces nouvelles méthodes ne sont pas toutes à proscrire, il est nécessaire de faire un tri parmi elles. La plupart ont été forgées à des époques où l'on ignorait tout ou presque sur le développement de l'enfant. "Nous connaissons aujourd'hui les étapes qui doivent être respectées pour qu'il ne prenne pas de retard, explique Claude Halmos. On utilise le désarroi des parents pour vendre des produits. Ce retour en arrière est inquiétant mais symptomatique de notre époque."

* Grandir, éditions Fayard, 2009.

Vous aimez le traitement de l’actualité sur leJDD.fr ? Découvrez chaque dimanche, le Journal Du Dimanche en version PDF sur leJDD.fr ou dans un point de vente près de chez vous.
Signalez un abus
Réactions à l'article
mardi 09 juin - 16h12

Par loutre

Peut être que le bon sens est de retour! Le couchage sur le dos n'a pas à être remis en question mais n'est pas sans inconvénients, le cocon( mais pas n'importe lequel) permet d'y palier.Le fameux cocon Red Casttle a été élaboré en milieu hospitalier par une kinésithérapeute bénéficiant de l'expérience d'une équipe rodée au développement, il ne s'agit de permettre à tous les bébés d'en profiter.

mardi 09 juin - 15h53

Par Ju30

Et pis ces mamans qui se posent des questions pour bien faire, peut-être trop (à vous lire car je ne suis vraiment pas d'accord!), ne sous-alimentent, ni ne maltraitent, ni ne violentent leurs enfants. Laissez les donc vivre Mme Halmos et consorts. D'ailleurs sans études sur la nécéssité objective de "couper le cordon" au plus vite, je ne vois pas la légitimté de ce genre de propos culpabilisant.

mardi 09 juin - 11h45

Par Julie 3

Au fait, la photo... Elle illustre quoi ? Parce que c'est une femme qui donne son bain a un bébé. Le bain est en plastique et la méthode bien classique... Quel rapport avec les méthodes ancestrales de l'article ?

mardi 09 juin - 11h36

Par Julie 2

(suite) Ce qui est angoissant, ce sont les bêtises des pédo-divers. Mon fils a été porté... et il a marché à 10 mois ! Retardé et dépendant ???? LOL
Stressez donc, mamans ! Ainsi vous achèterez des poussettes-tout-confort, du lait-en-poudre-spécial-top-bébé, des biberons-à-tétines-étudiées, des livres pour tout apprendre... Au lieu d'écharpes faites maison, seins et copines du web !


mardi 09 juin - 11h32

Par Julie

Un nouveau marché juteux... Certes ! L'industrie tente de vendre des coussins d'allaitement, des Cocoon-a-baby et autres... Mais je pense que c'est pour tenter de rattraper un peu un marché des poussettes, biberons et couches jetables qui souffre... Car essayer certaines techniques "ancestrales", ce sont les adopter !

mardi 09 juin - 09h56

Par corin

article écrit par un journaliste du dimanche cela est sur !!! un mélange d'articles cela est certain également ... des infos fausses aussi... ex : le cocoon baby n'a certainement pas été inventé par red castle...
c'est le genre d'articles qui ne sert strictement à rien sauf à angoisser encore plus les parents !!

mardi 09 juin - 09h51

Par ledoigtdedieu

Je suis grand père pour la troisième fois depuis dimanche et je suis mort de rire d entendre toutes ces reflections.Depuis des millénaires les femmes se sont toujours très bien débrouillées pour que les enfants soient le mieux possible en bonne santé , et ce ne sont pas les "nouvelles idées " qui y changerons quelque chose .Nous avons très bien survécu aux méthodes de nos mères .

mardi 09 juin - 08h44

Par TrionsJetons

"Si ces nouvelles méthodes (...) nécessaire de faire un tri parmi elles (...) des époques où l'on ignorait (...) le développement de l'enfant."
Alors ? Qu'est ce qu'on garde ? qu'est-ce qu'on jette ? Maintenant que l'OMS recommande l'allaitement exclusif jusqu'a 6 mois et sa poursuite jusqu'a 2 ans et que les etudes sur les bebes-kangourous et les bienfaits du portage se multiplient ?


lundi 08 juin - 15h26

Par Clara

J'ai l'impression que vous "jetez bébé avec l'eau du bain"!
Effectivement, les parents sont angoissés. S'ils sécurisent leur bébé en l'emmaillotant, pourquoi pas?
Cela ne les empêchera pas de le changer de couverture le jour où il aura grandi!
Arrêtons de mettre du psy là où le bon sens suffit !!!!

lundi 08 juin - 15h13

Par Le Chat Noir

C'est pas un psy, c'est le PDG de Bébé Confort...SORT DE CE CORPS!!! les couches lavables, le portage en écharpe (ou porte bébé physiologique), les bons petits plats faits maison...ça coûte 100 fois moins cher que la poussette (+le cosy+ le couvre jambe+l'ombrelle...), les couches jetables, le Babybjorn, les plats préparés...et c'est meilleur pour la santé et l'environnement!

lundi 08 juin - 15h05

Par pomme d'api

suite de la démonstration mathématique : une poussette à 200 ou 300 euros vs une écharpe à 70 euros (et encore : la mienne ne m'a rien coûtée, j'ai récupéré un coupon de tissu WAX venant d'Afrique)...
Alors il est où le "marketing" ?

lundi 08 juin - 15h03

Par pomme d'api

"Marketing" pour parler de l'allaitement et de l'écharpe ?!?!?!!!!
Il ne faut pas être bon en maths pour faire le calcul : 15 euros /semaine (aumoins !) pendant 6 mois pour nourrir son bb vs le lait de maman gratuit (= 0 euros donc !)... sans compter les économies en visites médicales, les enfants nourris au sein étant statistiquement moins malades que les enfants nourris au biberon...

lundi 08 juin - 14h20

Par cochka

Oui, le marketing "pond" plein d'objets plus ou moins inutiles qui vont "rassurer les parents" : le nid pour bébé, les poussettes multi fonctions... Mais que viennent faire l'allaitement et le portage la dedans ??? C'est plutot "contre marketing" non ? Et d'après mon expérience les forums aident avant tout à comprendre que beaucoup d'objets de puériculture sont inutiles ....

lundi 08 juin - 10h23

Par maindanslamain

La psychanalyse a aussi ses limites... Les étapes de l'enfants ont été analysées à un moment donné : est-ce vraiement un exemple à retenir pour l'éternité ou un fonctionnement de l'enfant qui ne demande qu'à évoluer pour s'orienter vers moins de violence, moins d'individualisme dont nous faisons preuve malheureusement aujourd'hui.... Après tout + de cocon, de proximité ne feraient pas de mal...

dimanche 07 juin - 22h54

Par Cindy

Quel ramassis d'idioties (pour etre gentille). Ils savent plus quoi inventer.

dimanche 07 juin - 20h50

Par pastelle67

Quel ramassis de co ..... !
Je pense plutôt que ce "retour en arrière" inquiète les industriels car il rapporte beaucoup moins !

dimanche 07 juin - 17h51

Par xavier

pourquoi cet article ne concernerait que les mères??? manifestement, le machisme se cultive....

dimanche 07 juin - 17h39

Par La raison

C'est du désarroi de l'auteur qu'on peut parler en lisant cet article. "Si tous les articles de JDD ne sont pas à proscrire, il est nécessaire de faire un tri parmi leur journalistes".
Je ne dis pas que vous avez tort, ni le contraire, je dis juste que vous n'êtes pas journaliste Smile.
Cracher c'est facile, réflechir par contre c'est dur.

dimanche 07 juin - 17h17

Par albert

quoi qu'elles fassent les mamans sont toujours CRITIQUEES !

dimanche 07 juin - 17h15

Par ZIZETTE

ET oui chère Mme Halmos, on est surtout des mamans angoissées quand on voit votre discours alors quoi de mieux que de se réfugier dans des repaires qui ont fait leurs preuves durant des milliers d'années ???

dimanche 07 juin - 17h08

Par Chloe suite

C'est la culture occidentale avec ses valeurs matérialistes et individualistes qui a inventé que les bébés devaient être autonomes dès leur naissance. c'est tellement entré dans les mœurs qu'on essaie de résoudre le problème des pleurs du bébé alors qu'on les a nous même créer en attendant des bébés qu'ils soient seuls et se contentent des substituts matériaux de leur mère.

dimanche 07 juin - 17h03

Par chloe

Et tous les bébés qui sont allaités, portés, maternés dans tous les autres cultures du monde, leurs parents font n'importe quoi peut-être? Et les pédiatres et pédopsy sponsorisés par les marques de puériculture, tout ce beau monde ne profite t'il pas de l'ignorance et du désarroi des jeunes mamans? les bébés humains sont des mammifères qui ont besoin de contact prolongé avec leur maman.

dimanche 07 juin - 13h02

Par moi

ouaiiiiiiiiiiiiiiiiis des angoissées qui vont faire des retardés ! vive les copines du net et merci au marketing ; yeahhhhhhhhhh
Tout ce ramdam durant la fête des mères, et l'affaire courjault....qui est en accusation celle qui ne peux se sentir mère ou celle qui se veux mère, de façon militante?
Je crois qu'en ces affaires, mélées jusqu'à la confusion, le sentiment de paix est maltraité, j'en conclus que de ce mettre à l'écart de ce brouhaha malfaisant est mon affaire, et ceci de façon d'autant plus délibérée que, ce qui se nomme débat de société ou actualité, mêle appel à des sentiments primaires de rejet, d'horreur mais à nulle réflexion sur le monde bien réel qu'il nous est donné d'habiter, AVEC AMOUR ET REALISME.
Béa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du déni de grossesse à l'accusation du maternage...   Lun 15 Juin 2009 - 10:53

je crois surtout que les psys ont peur d'y perdre une clientèle au passage..................non? à croire que tout ce qui s'es fait au 20e siècle ne leur apportait pas de clients, tout le monde était heureux, bien dans sa peau, sans problèmes?

et il ne semble pas y avoir d'études sérieuses sur le sujet dans sens comme dans l'autre pour étayer les dires de cette psy!

devrais-je conclure de ses dires que me conformer à toutes les dernières techniques et préconisations modernes est le must absolu pour élever, éduquer un enfant, garant d'une "réussite" totale dans le domaine???

j'espère avoir un peu plus de jugeotte qu'elle pour jauger et adopter ou non l'une ou l'autre façon de faire............
Revenir en haut Aller en bas
maururu
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 44
Age : 40
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: Du déni de grossesse à l'accusation du maternage...   Jeu 6 Aoû 2009 - 12:25

anne72 a écrit:
je crois surtout que les psys ont peur d'y perdre une clientèle au passage..................non? à croire que tout ce qui s'es fait au 20e siècle ne leur apportait pas de clients, tout le monde était heureux, bien dans sa peau, sans problèmes?

et il ne semble pas y avoir d'études sérieuses sur le sujet dans sens comme dans l'autre pour étayer les dires de cette psy!

devrais-je conclure de ses dires que me conformer à toutes les dernières techniques et préconisations modernes est le must absolu pour élever, éduquer un enfant, garant d'une "réussite" totale dans le domaine???

j'espère avoir un peu plus de jugeotte qu'elle pour jauger et adopter ou non l'une ou l'autre façon de faire............

Je suis entièrement d'accord avec toi!!! En plus, quand on voit les psys, on se demande si ce ne serait pas eux d'abord qui aurait besoin de se faire soigner... Ce sont des vrais Galipot du cerveau !!! (cf le Viager).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du déni de grossesse à l'accusation du maternage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du déni de grossesse à l'accusation du maternage...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test de grossesse
» Déclaration de grossesse et autres papiers...
» huiles essentielles et grossesse
» 1ère grossesse... un parcours du combattant ?
» crampes de grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mieux Naître :: Discussions et débats-
Sauter vers: