à l'écoute de la maternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 livre AAD

Aller en bas 
AuteurMessage
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: livre AAD   Sam 1 Aoû 2009 - 14:23

Vous savez pour la plupart que j'ai écrit un livre sur l'AAD, illustré par T Marius pour deux des témoignages.
Un grand éditeur l'a pris.
Si certaines souhaitent y déposer leur témoignage, éventuellement avec photo je peux encor les y insérer jusqu'en début septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madidine
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 431
Age : 38
Localisation : Mantes la Ville (78)
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Sam 1 Aoû 2009 - 16:59

Ca c'est une super nouvelle, félicitations Béa !!

Peut-être pourrais-je rajouter le récit de la naissance de Lazare?? Et voir pour qq photos!!

C'est génial

Gros bisous

_________________
Amandine, heureuse Maman de
Gaston, 9 ans,
Louis, 7 ans 1/2,
César, 6 ans, aad aux Pays-Bas,
Arsène, 3 ans, aad avec Béatrice
Lazare, né le 08/07/09, aad avec Béatrice


Je vous conseille www.lilinappy.com et maman relais de www.couche-nature.fr pour le 78
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Dim 2 Aoû 2009 - 21:24

Oui Lazare sera le bienvenu!
Je l'effacerai demain: c'est hachette qui prends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: livre AAD   Dim 2 Aoû 2009 - 21:35

j'attends avec impatience la sortie de ton livre. je te ferai parvenir mon témoignage concernant la naissance de Raphaël.

gros bisous chère Béa
Revenir en haut Aller en bas
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Mar 4 Aoû 2009 - 0:27

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maururu
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 44
Age : 40
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: livre AAD   Jeu 6 Aoû 2009 - 11:13

Moi aussi, j'ai hâte de lire ce livre! Je deviens une vraie passionnée de la naissance...

Tu peux mettre le récit de la naissance de Clarisse si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:06

Merci à toi, nom tahititien qui veux dire merci?
alors....maururu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maururu
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 44
Age : 40
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: livre AAD   Ven 7 Aoû 2009 - 10:37

Effectivement, "maururu" veut dire "merci" en tahitien... Tu en sais des choses, Béa!!

Quand paraîtra ton livre? Je ne veux pas louper ça!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maururu
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 44
Age : 40
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: livre AAD   Ven 7 Aoû 2009 - 10:40

A tout hasard, je te remets mon témoignage:
Une naissance pleinement sereine.


Clarisse a choisi de naître le 15 mars 2009, une quinzaine de jour avant la date prévue d’accouchement. C’était une magnifique journée ensoleillée, qui était bienvenue après des semaines de grisaille et de bruine. Dans l’air lumineux, pétillait un agréable avant-goût de printemps.

Cela faisait quelques jours qu’elle annonçait sa venue : des contractions se manifestaient dans la soirée, ou le matin, vite calmées par un thé ou une tisane. Ce dimanche-là, les contractions matinales ne disparaissent après le thé matinal, ni après la douche chaude. Contrairement à mon premier accouchement, elles ne font pas mal ; ce ne sont même pas des douleurs de règles. Je ne pense donc pas qu’il s’agit de contractions de travail. Mais, tout comme le jour de la naissance de mon fils, deux ans et demi plus tôt, je ressens le besoin de me promener au grand air. Mon mari et moi sommes donc allés nous promener dans les alentours de notre appartement. Nous nous sommes dirigés dans les petites rues au hasard de mes envies. Peu à peu, nous nous sommes rendus compte que les contractions étaient vraiment rapprochées et régulières. Nous avons donc décidés d’en aviser Béatrice, la sage-femme qui avait suivi toute ma grossesse et avec qui nous avons préparé la naissance. Par un heureux « hasard » ou une merveilleuse intuition, il se trouve qu’elle a rassemblé la veille l’ensemble des pièces de mon dossier et qu’elle n’est pas surprise de notre appel.

Ace moment-là, je sens que le travail est très doux et j’ai faim : la naissance ne va donc pas survenir dans l’immédiat. Je lui indique par conséquent qu’elle peut prendre son temps pour venir, même si elle a une heure de route pour nous rejoindre. Effectivement, j’ai le temps de faire honneur à l’excellent déjeuner préparé par mes parents, de faire un câlin à mon fils et d’aider à le préparer pour une promenade au parc. Béatrice arrive en début d’après-midi, avec une bonne migraine. Mes parents emmènent mon fils, auquel je fais de gros bisous. Béatrice m’examine. J’en suis au tout début : le col est simplement ouvert de deux ou trois centimètres.

Mon mari s’occupe de la logistique de l’accouchement avec Béatrice : il sort les alèses, les installe sur notre lit, les recouvre d’un drap-housse, pendant qu’elle s’affaire autour de sa mallette pour en sortir compresses, gants, et divers instruments. Tous les deux vérifient que rien ne manque. On fait couler un bain chaud et j’y entre avec plaisir. J’apprécie la sensation de l’eau berçant mon ventre. Ca me détend. Béatrice pense que mon col est un peu rigide et elle y glisse un petit comprimé pour l’aider à se ramollir. Mon mari va et vient entre le salon (où il regarde un match de rugby) et la salle de bain. Tout se passe tranquillement. Quand l’eau devient trop fraîche, je sors du bain. J’ai envie de marcher.

Béatrice nous suggère aussi une promenade, avant que l’air ne devienne trop frais. Comme sa migraine augmente, elle nous explique qu’elle aurait besoin d’un médicament spécifique. Notre itinéraire de promenade est donc tout trouvé : nous nous rendons à la pharmacie la plus proche pour trouver la pharmacie de garde la moins éloignée. Il fait doux. Le petit vent qui souffle rappelle agréablement une brise marine. Bref, c’est un bonheur d’être dehors. Nous marchons jusqu’à une belle petite place ronde près de chez nous pour la première étape de notre petit périple. Nous notons mentalement l’adresse qui nous atteignable à pied. Comme nous ne nous souvenons pas de l’emplacement exact de cette dernière, nous décidons d’aller jusqu’au kiosque à journaux de la gare pour vérifier les coordonnées de celle-ci sur un plan. Cela nous paraît d’autant plus judicieux que nous savons que la pharmacie se trouve dans les parages. Peu après notre petite visite ferroviaire, nous la dénichons effectivement sans difficultés. Il y a du monde devant nous. Nous patientons. Je me balance d’un pied sur l’autre et essaie de me concentrer sur mon bébé. La proximité de la naissance m’excite de joie : j’ai hâte de faire la connaissance de ma petite fille. Elle doit le sentir : quand Béatrice m’examine à nouveau dès notre retour de notre promenade, elle est bien descendue dans mon bassin, mais mon col ne s’est ouvert que d’un centimètre supplémentaire.

Béatrice prend avec soulagement le médicament que nous avons réussi à lui trouver, vérifie le cœur du bébé et commence à me masser le bas du dos. Mes parents reviennent à cet instant avec mon fils. Mon mari leur explique que ce n’est pas encore pour maintenant. Il sait que j’ai besoin d’intimité. Mes parents l’ont senti aussi : ils proposent d’emmener leur petit fils au restaurant et de passer la nuit à l’hôtel avec lui. Je me sens apaisée : je commence à avoir envie d’ombre et de silence. Béatrice vérifie le cœur du bébé, lui parle doucement, me berce physiquement et mentalement avec ses mains et une petite prière. Cela m’aide à entrer en moi, à sentir davantage mon bébé. Béatrice s’inquiète un peu de la lenteur de l’ouverture du col alors que bébé veut manifestement descendre. Elle propose donc un massage de celui-ci et demande à mon mari de me donner certaines petites granules homéopathiques pour m’éviter au maximum toute souffrance. Au début, c’est un petit peu douloureux, mais les sensations désagréables s’effacent rapidement au fur et à mesure que le col s’ouvre. Mon mari est sollicité par mes parents qui ont un petit souci avec leur hôtel. Béatrice lui explique qu’il a le temps d’aller les aider. Il part donc rapidement et promet de revenir tout aussi vite.

Je retourne prendre un bain chaud. Je me délecte d’entendre l’eau couler. Quelques instants après, le téléphone sonne. Béatrice répond et me passe le combiné. C’est le père de mon mari qui s’inquiète. Il n’est pas très rassuré de savoir que je vais mettre au monde sa petite fille en dehors d’une structure hospitalière ou clinicienne, et me trouve plutôt optimiste. Béatrice regrette de m’avoir donné cet appel : elle craint que je ne perde confiance en moi et en mon bébé. Heureusement il n’en est rien : je connaissais déjà les réticences de mon beau-père à ce sujet. Elle voit que je grelotte un peu. Elle me donne son haut et m’asperge le dos avec l’eau du bain.

Mon mari revient peu après et me trouve dans la baignoire remplie aux trois quart, en train d’écouter le bruit de l’eau. Il prend la relève de Béatrice. Je reste un bon moment dans mon milieu aquatique, jusqu’à ce que l’eau devienne trop fraîche pour moi. Je me glisse alors dans une de mes chemises de nuit les plus confortables et met un gros pull duveteux par-dessus : j’ai besoin de chaleur. Je commence à perdre un peu la notion du temps. J’arpente doucement l’appartement, passant une pièce après l’autre. C’est le soir, mais je n’ai pas faim. Mon mari et Béatrice improvisent un rapide dîner auquel je ne participe pas. La sage-femme m’observe, propose telles ou telles granules, dès qu’elle sent monter en moi une petite angoisse ou une petite douleur. Je commence à avoir envie de me poser. J’arrange un peu les oreillers et le traversin pour me sentir confortable. Je ressors de la chambre. J’y reviens. Je m’assoie au bord du lit et me centre sur moi et mon bébé. Les yeux fermés, je me sens plutôt bien. Je sens simplement une grosse pression dans le bas du ventre. Le bébé arrive. Il n’est pas loin maintenant.

Sur ces entrefaites, Béatrice se pose près de moi. Elle confirme mes sensations. Peu après, la poche se rompt toute seule et je ressens un intense soulagement. Le bébé est tout près à présent. Je me met à quatre pattes sur le lit, enserre mon oreiller dans mes bras et ma respiration prend le rythme des vagues de l’océan. Mon mari s’installe près de moi et murmure des paroles d’encouragement. Je ne pousse pas vraiment : bébé fait rapidement son chemin. Je sens mes muscles et mes os s’écarter sur son passage ; instinctivement, ça me fait crier. C’est presque le « kiai » du karaté.

Après un bref éclair de douleur, Clarisse naît et Béatrice me donne ma fille. Il est 22h10. Elle est toute rose, pleine de vernix et pleure un peu. Je suis heureuse de la voir enfin. Je l’embrasse, la renifle, la caresse. Elle a une odeur douce et sucrée comme le miel. L’émotion me fait cafouiller un peu. Le papa aussi. Il m’aide à enlever le pull qui gêne ma fille : elle cherche déjà à têter et y arrive rapidement. Après une longue têtée, le cordon ne bat plus et devient tout blanc. Béatrice le clampe et le coupe. Le placenta sort rapidement, presque dans la foulée.

Ma fille est très calme. Elle commence à ouvrir ses grands yeux bleus de nourrisson. Elle nous dévisage, son papa et moi, d’un regard profond et clair qui ne cille pas. C’est un moment intense. Nous sommes heureux de faire connaissance tous les trois. Mon mari s’empresse d’annoncer la bonne nouvelle à mes parents, à sa famille et au futur parrain. Quelques temps plus tard, la sage-femme s’éclipse, nous laissant savourer une nuit calme de rencontre et de découverte avec notre enfant. Le lendemain matin, un autre moment magique survient : mon fils découvre sa petite sœur et vit sa première têtée commune avec elle. Il a pris ses galons de grand frère dès cet instant.

Aujourd’hui, nous nous rappelons avec joie et émotion ces instants magiques. Mon mari trouve qu’il y a peu de choses à raconter sur cette naissance par comparaison avec celle de notre fils : il n’y a pas eu d’interrogations quant au moment propice pour se ruer à la maternité, pas de problèmes de circulations automobiles, pas d’anecdotes par rapport à la prise en charge de l’accouchement, pas de bataille pour le respect de nos désirs. Bref, tout fut serein et tranquille, tout comme je le souhaitais au plus profond de moi-même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Noussayba
petit curieux
petit curieux


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: livre AAD   Ven 7 Aoû 2009 - 18:49

Merci maururu pour ce témoignage émouvant et pleine de douceur...




ps: Béa je t'ai laissé un message en mp si tu veux bien le lire : )))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chichimi
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: livre AAD   Dim 9 Aoû 2009 - 22:59

bonsoir,

j'ai lu attentivement tout le déroulement de cet AAD, j'en aie les larmes aux yeux, que c'est bien écris, on sent la douceur et la sérénité de cette mise au monde.
Merci de nous l'avoir fait partagé, ça me rassure pour mon AAD futur et répond a quelques une de mes inquiétudes.

ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maururu
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 44
Age : 40
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: livre AAD   Lun 10 Aoû 2009 - 19:20

Je suis heureuse que mon témoignage vous ait plu et espère qu'il pourra rassurer plusieurs mamans : la naissance est tellement décrite de façon cauchemardesque en France!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chichimi
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: livre AAD   Lun 10 Aoû 2009 - 23:13

bonsoir,

oui et là, comme dit ton mari il n'y a rien a redire, c'est ça le plus merveilleux!

ophélie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isaisa
graine de bavard
graine de bavard


Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : Alsace ...depuis peu
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Lun 10 Aoû 2009 - 23:23

quel merveilleux récit... je retrouve, dans la sérénité du moment, l'ambiance de la naissance d'Emma entre les mains de Béatrice...
Béa, ces jours-ci j'aimerais bien t'envoyer mon témoignage aussi (il doit être qque part sur le forum)... s'il reste un peu de place dans le livre.... et il est sûr que je serai une des toutes premières lectrices une fois le livre publié !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bea
accro
accro
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 58
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Mar 11 Aoû 2009 - 0:51

joie très douce et forte de te lire ma strasbourgeoise.
Avec quel plaisir je lirai les nouvelles pour vous
babajolie@wanadoo.fr
douces pensées amicales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annem
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1480
Localisation : aunay sous auneau (28)
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: livre AAD   Mer 2 Sep 2009 - 11:32

béa, je t'ai envoyé une partie de ce que tu m'as demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: livre AAD   

Revenir en haut Aller en bas
 
livre AAD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formations universitaires aux Métiers du livre par diplôme
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Formations universitaires aux Métiers du livre par région
» master 2 "monde du livre" à aix
» Livre synthétique sur l'art d'écouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mieux Naître :: Accouchements :: Accouchement à domicile-
Sauter vers: