à l'écoute de la maternité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La douleur de la naissance?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La douleur de la naissance?   Mer 27 Sep 2006 - 17:33

Pouvez vous me dire quel est le souvenir de la douleur percue dans une naissance physiologique sans péridurale?
Une question qui m'est posée par deux mamans qui préparent une naissance à la maison.Celles qui ont vécu les deux peuvent elles me faire un "tableau comparatif" de leurs perceptions douloureuses?
pouvez vous dire si la douleur et la souffrance sont des notions distinctinctes?
Car je suis peut être idéaliste mais il me semble qu'une naissance naturelle reste très humainement vivable jusqu'à ces dernières 20 mn où le périnée brûle ce qui est compensé par la poussée involontaire qui anesthésie.
Qu'est ce qui a soulagé les dernières douleurs (une main? un cri? etc?)
Celles qui ont vécu les deux ont elles regretté de devoir affronté toutes seules?
Et pour les tranchées: avez vous trouvé quelque chose qui soit à donner comme conseil?
Qui a connu une peur panique de ne pas pouvoir sortir son bébé?
Revenir en haut Aller en bas
madidine
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 431
Age : 38
Localisation : Mantes la Ville (78)
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Mer 27 Sep 2006 - 19:01

En ce qui me concerne, pour les trois naissances que j'ai eues sans péridurale, je sais que j'ai eu mal, très mal, mais de là à pouvoir en décrire maintenant l'intensité, c'est impossible. C'est une douleur (dans mon cas) qui se disperse aussi vite qu'elle a pu être intense, du moment que bébé est sorti, qu'il est sur mon ventre, j'oubli...
En ce qui concerne la différence entre une mise au monde à domicile et celle en structure, je crois qu'il est plus "facile" (t'es marrante, toi!) de "gérer" cette douleur losqu'on est à la maison. Je m'explique... à la maison, on se sent libre de bouger, de se tortiller dans tous les sens, de prendre un bain, une douche, de s'asseoir, de se relever quelques secondes après, de se coucher... bref, personne ne nous juge sur notre comportement et on peut ainsi trouver la position la plus soulageante quand à l'intensité de la douleur. Dans mon cas cette position, c'était à genoux devant mon canapé, avec un oreiller sous ma tête que je pouvait pétrir sous la puissance des contractions. Et entre deux je m'assayant par terre pour soulager mes genoux... Ceci n'est pas possible en structure, du moins, ça ne m'a pas été possible (c'est peut-être pas partout pareil). Du moment que la dillatation s'accélère, on nous cloue à cette maudaite table, d'à peine 50 ou 60 cm de large, on ne peut plus bouger, coincée sur le dos, les douleurs lombaires en étant aggravées... Et après, avec les pieds dans les étriers, c'est encore pire... plus aucun mouvement de soulagement de la douleur n'est possible... Je crois que la grande différence est là, entre le fait de pouvoir ou non gérer cette douleur...

Douleur et souffrance? Distinctes?
Je crois que oui. La douleur est un fait: on a mal... La souffrance est la façon dont on perçoit cette douleur plus ou moins intensément selon les personnes, plus ou moins bien tolérée, et dans la gestion de la douleur (mouvement), je crois qu'on peut diminuer la souffrance!??

Citation :
Car je suis peut être idéaliste mais il me semble qu'une naissance naturelle reste très humainement vivable jusqu'à ces dernières 20 mn où le périnée brûle ce qui est compensé par la poussée involontaire qui anesthésie.

Non, je ne crois pas que ce soit idéaliste, ça dépend peut-être des mères, mais losqu'on est bien accompagnée, les douleurs de la dillatation sont tolérables...

Citation :
Qu'est ce qui a soulagé les dernières douleurs (une main? un cri? etc?)


Ce qui me soulageait le plus, je crois, entre deux cris, était de mettre ma amin sur mon pubis, le comprimant, de sorte de créer un autre point de pression, et aussi de comprendre par le toucher ce qui se passait, cela ne m'a pas été possible en structure, du moins je n'ai pas osé, mais j'en avait ressenti le besoin...

Citation :
Et pour les tranchées: avez vous trouvé quelque chose qui soit à donner comme conseil?

Je ne crois pas qu'il y a de remède miracle... en structure, on ne m'en a jamais parlé, c'est ma belle-mère qui a mis un nom sur ces pénibles contractions... en me disant qu'elles s'intensifiaient un peu plus à chaque nouvelle naissance (c'est hélas vrai). Aux Pays-Bas, pour ces na-weëen (crontrations, vagues d'après, littéralement), on nous conseillait juste de prendre du paracétamol, j'en connait qui prennent du spasfon (je sais même pas comment ça s'écrit, n'en ayant jamais pris). Ce que tu m'as donné en homéo, je ne sais déjà plus quoi d'ailleurs, m'a pas mal soulagé. Mais je sais pas trop...

Bref, mettre au monde un enfant n'est définitivement pas une partie de plaisir (quoi que....), mais bien accompagnée, je crois qu'on peut soulever des montagnes...
Encore une fois, merci Béatrice

_________________
Amandine, heureuse Maman de
Gaston, 9 ans,
Louis, 7 ans 1/2,
César, 6 ans, aad aux Pays-Bas,
Arsène, 3 ans, aad avec Béatrice
Lazare, né le 08/07/09, aad avec Béatrice


Je vous conseille www.lilinappy.com et maman relais de www.couche-nature.fr pour le 78
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1017
Localisation : Le Perche ornais
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Mer 27 Sep 2006 - 23:21

Je n'ai malheureusement pas connu d'accouchement à la maison....et je ne peux donc pas comparer.
Mais, ce qui m'a le plus énervé et a accentué ma douleur la transformant en souffrance c'est :
- ne pas pouvoir bouger comme on le souhaite
- dépendre d'une personne (qui plus est très conne !!)
- se faire engueuler


Ce qui m'a "apaisé" ou du moins, soyons honnêtes, évité de disjoncter complètement :
- la présence de mon homme, sa main, ses mots qui m'ont permis de garder les pieds sur terre et également de me donner l'impression qu'il me gardait en vie (par sa présence, je sentais que j'étais encore en vie alors que j'avais l'impression que je pouvais "y rester" de par la douleur). Cette sensation a été multiplié lors de la naissance de Yaël où là j'ai eu l'impression que moi aussi je pourrais y rester si je me laissais aller. Mais là, c'était une autre histoire qui se jouait.

_________________
Manuella,
maman de Noam, tour à tour fermier ou pirate, né le 21 mars 2003, de Yaël, petit ange né et envolé le 10 février 2006, et de Salomé pipelette à bouclettes née le 17 août 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mère Nat
Invité



MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 0:52

Pour ma part, j'étais tellement fatiguée que je ne faisais même plus attention à la douleur. Un AAD après 3 nuits blanches, je n'étais pas au mieux de ma forme. Mais le bain chaud, je le clame haut et fort, fait des merveilles sur la douleur des contractions et la dilatation du col !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 0:53

maigre témoignage parce qu'au final je reste persuadée que tout se joue au moment M. La douleur sera plus ou moins supportable selon le stress subi durant l'accouchement (ne pas pouvoir bougé : stress +, un univers inquiétant : idem, etc..., moi aussi mon mari est un magicien pour la douleur Wink ) ...notre façon d'accepter ou non cette douleur jouera aussi (là encore cela se joue au moment de l'accouchement).
La douleur reste acceptable si l'on en connait la cause et que l'on peut rationnalisé (on donne naissance à un enfant), la souffrance vient de sa manière personnelle de vivre la douleur (se sentir incomprise, seule, etc...)
Bref, je n'apporte rien de très concret, j'ajouterai qu'il ne faut pas se fier au folklore : un 2ème accouchement plus rapide, on sait à quoi s'attendre donc c'est plus simple ....pas forcément, chaque accouchement reste unique. (note : pour mon champignon la brûlure du périné : rien senti, par contre mes contractions ressenties dans les reins s'enchainaient crescendo, bien trop vite sur la fin pour avoir le temps de respirer un peu)

Les tranchées, la seule chose qui fonctionne dans mon cas c'est la respiration, souffler le plus doucement possible, et ne pas focaliser sur la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
sade
membre régulier
membre régulier
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 39
Localisation : st arnoult en yvelines
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 1:16

Citation :
Pouvez vous me dire quel est le souvenir de la douleur percue dans une naissance physiologique sans péridurale?
Une question qui m'est posée par deux mamans qui préparent une naissance à la maison.Celles qui ont vécu les deux peuvent elles me faire un "tableau comparatif" de leurs perceptions douloureuses?

En ce qui me concerne, le souvenir de la douleur de l'expulsion lors de l'accouchement a été longtemps douloureux. Pour mon 1er comme pour mon second, j'ai longtemps frisonnée de douleur en y repensant. Je me rappelle y songer parfois le soir dans mon lit et ressentir un frisson glacé me parcourir le corps. De ce fait, je ne supportais plus aucune douleur physique qui suivaient l'accouchement. les crevasses, la cicatrice, les tranchées étaient insupportables, mon corps était trop à vif, j'étais devenue une "chochotte, douillette".

Mon 1er accouchement (en clinique) a été assisté d'une péridurale qui n'a pas vraiment fonctionné et qui m'a permis de ressentir les douleurs de l'expulsion (amoindries tout de même). Cette douleur se situait au niveau du sacrum et du bassin qui me paraissaient s'écarteler. Les douleurs des contractions de travail étaient terriblement intenses, angoissantes avec tjrs cette sensation d'écartelement terrible ; je tournais comme un lion en cage et ne comprenais pas ce qui m'arrivais.

Mon 2d accouchement (à la maison) a été assisté d'une sage-femme. Les douleurs de l'expulsion étaient atroces (désolée pour le mot). Sensations d'exploser de l'interieur, que tout va exploser, sensations de brulure, de déchirure. J'ai retenue voir stoppée ma poussée par moment, par peur de me voir déchirer en deux !!!
Les contractions de travail étaient par contre gérable cette fois car je pouvais bouger, me mettre à 4 pattes sur le carrelage froid, me pendre à mon homme. Je n'ai pas été envahie par la douleur durant cette phase.

Citation :
pouvez vous dire si la douleur et la souffrance sont des notions distinctinctes?
Pour moi, la douleur est physique et la souffrance est psychologique. Même si ce n'est pas la définition du dictionnaire, c'est ce qu'en dit mon inconscient.

Citation :
Car je suis peut être idéaliste mais il me semble qu'une naissance naturelle reste très humainement vivable jusqu'à ces dernières 20 mn où le périnée brûle ce qui est compensé par la poussée involontaire qui anesthésie.
Pas "d'anésthésie" en ce qui me concerne. 30 minutes d'expulsion ingérable sur tout les plans. mais effectivement vivable et gérable avant l'expulsion car naturelle donc dans le respect de la physiologie et du rythme du couple mère/enft.

Citation :
Qu'est ce qui a soulagé les dernières douleurs (une main? un cri? etc?)
Rien. Ou peut-être les cris !!! Si, ce qui m'a soulagé, le passage de la tête !!!! lol!

Citation :
Celles qui ont vécu les deux ont elles regretté de devoir affronté toutes seules?

Sans péri tu veux dire ? Si c'est ça, non aucun regret, à refaire je referais pareil, à la maison et plus jamais de péri même si la douleur est infernale et me fait peur.

Citation :
Et pour les tranchées: avez vous trouvé quelque chose qui soit à donner comme conseil?

Spasfon avant la tétée et paracetamol eventuellement et attendre que ça passe . Les tranchées ont été un moment vraiment difficile pour moi qui me sentait à vif. J'avais mal à en pleurer parfois. La bouillotte chaude peut aider un peu, faire une pause pendant la tétée si trop de douleur.

Citation :
Qui a connu une peur panique de ne pas pouvoir sortir son bébé ?
Par 2 fois j'ai eu le sentiment que je n'allais jamais réussir à faire sortir ce bb et par 2 fois je l'ai exprimé d'ailleurs !!!
Par 2 fois j'ai eu l'envie que tout s'arrete !!!
Par 2 fois j'ai baissé les bras et je n'ai plus poussé parce que je ne voulais plus avoir mal, j'ai abandonné !!!
Par 2 fois j'ai eu le sentiment que j'allais mourir de douleur !!!

Je parle trop, je sais. Et en plus, je suis pas du tout rassurante là. Désolée mais c'est ce que j'ai ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mère nat
Invité



MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 1:35

J'ai aussi eu ce sentiment que mon bébé n'allait pas arriver à sortir, j'ai même demandé à béa d'aller le chercher lol! on en dit des bêtises dans ces moments là.
Chacun a sa propre façon de se comporter devant la douleur.
Certaines souffriront en accouchant sur le dos et d'autres non. Il est important que la femme trouve SA position. Et qu on ne lui impose pas. Je sais, pas facile à faire en structure.
Revenir en haut Aller en bas
lilie
bavard
bavard
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 39
Localisation : Antananarivo et bientôt Bordeaux/Arcachon
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 11:09

Pour ma part, j'ai très vite oublié la douleur de l'accouchement
pendant les contractions ce qui me soulageait c'etait le corps de mon homme collé contre mon dos avec ses mains sur le bas de mon ventre, je ne sentais presque plus les contractions
en plus je savais qu'entre deux contractions c'était le bonheur, plus de douleur
je n'ai même pas pensé à demander la péridurale, je crois que j'en faisais une question de fierté (c'est un peu idiot mais bon, je suis un peu comme ça, c'est comme pour les règles douloureuses j'ai jamais voulu prendre de médocs, j'aime bien explorer mes limites, j'aime bien les sports d'endurance aussi, courrir ou marcher le plus longtemps possible, même dans les Andes! Bon, mais là je me vante mais d'ici quelques jours j'espère que je dirais tjs la même chose pour la naissance de ma fille...en tous cas je n'ai pas peur de la douleur, je n'appréhende pas)
Pour ce qui est de l'expulsion, j'ai l'impression que ça a duré 5 minutes et je ne me souviens plus de la douleur (il paraît que ça a duré entre 30 min et 1 heure), la joie de voir arriver la tête du bébé, de savoir que ça y est, on est arrivé en haut de la montagne, on oublie le mal qu'on a eu à la gravir et on est heureux

Je crois qu'il faut se préparer psychologiquement;
le ressenti de la douleur est très différent selon la façon dont on l'appréhende, par exemple si on se dit "ça fait trop mal, je ne vais pas tenir le coup", les choses se passent très différent de si on se dit "même pas mal, je vais y arriver, c'est temporaire", en tous cas c'est ce que j'ai vécu, je crois au pouvoir de la pensée sur le ressenti physique

Autre chose, un peu hors sujet: avant l'accouchement, mon homéopathe m'avait parlé des thèses d'un disciple de Freud sur la jouissance lors de l'accouchement, qu'il me décrivait comme "un immense orgasme", une "pénétration à l'envers", là j'avoue, pour être honnête, je reste très très sceptique. Il m'avait aussi dit qu'il fallait que le papa soit présent lors de la naissance sinon il se sentirait "cocu". J'en ai bien rigolé avec mon mari en rentrant de chez l'homéopathe. Quelqu'un a déjà entendu parlé de ces "thèses"?

Aurélie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécile
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1256
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 11:31

euh, ça se voit que c'est un mec qui a écrit ça!!!!!! bon sang, que celui qui ose parler de jouissance soit pendu au plus haut chêne de la forêt!!! non je ris, mais tout de même!!!
alors, pour moi, le moment le plus pénible a été le passage du col où j'ai eu l'impression que jamais il n'allait sortir ce bébé!!! mais ça n'a pas duré, et à 4 pattes pour la fin, la brulure du vagin m'a paru beaucoup plus supportable... de toutes façons même si ça fait mal (le terme "accouchement sans douleur" me fait rire), on sait pourquoi on a mal. et en fait moi aussi après coup cela ne me paraît pas si terrible que ça.
et puis ce qui aide c'est la présence calme et rassurante de son homme et d'une sage-femme compréhensive et amicale, qui nous seconde, nous encourage, nous rassure "je la vois la tête, vas-y ça y est presque, dans quelques seconde il va être dans tes bras ton bébé, pouououououousse!!!!"
pour les deux premiers en structures j'ai eu la chance d'avoir des sages-femmes qui m'ont bien encouragée aussi et qui me disaient qu'elles voyaient la tête, etc. mais j'ai préféré à domicile, parce qu'on se met comme on veut ce qui aide à gérer la douleur, et que j'ai bien plus confiance en Béatrice que dans une femme que je n'ai jamais vue aussi sympathique soit-elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annem
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1480
Localisation : aunay sous auneau (28)
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 12:13

beatrice a écrit:
Pouvez vous me dire quel est le souvenir de la douleur percue dans une naissance physiologique sans péridurale?
Une question qui m'est posée par deux mamans qui préparent une naissance à la maison.Celles qui ont vécu les deux peuvent elles me faire un "tableau comparatif" de leurs perceptions douloureuses?
pouvez vous dire si la douleur et la souffrance sont des notions distinctinctes?
Car je suis peut être idéaliste mais il me semble qu'une naissance naturelle reste très humainement vivable jusqu'à ces dernières 20 mn où le périnée brûle ce qui est compensé par la poussée involontaire qui anesthésie.
Qu'est ce qui a soulagé les dernières douleurs (une main? un cri? etc?)
Celles qui ont vécu les deux ont elles regretté de devoir affronté toutes seules?
Et pour les tranchées: avez vous trouvé quelque chose qui soit à donner comme conseil?
Qui a connu une peur panique de ne pas pouvoir sortir son bébé?


la douleur, avec et sans péri :
pour avoir vécu les deux, j'ai un souvenir horrible de la péri... mal dosée, déviée, une jambe insensible et impossible à bouger sans mes mains ou quelqu'un d'autre, un travail super long et pas efficace parce que je ne sentais pas assez le bb. j'aurai bien eu besoin de la douleur pour m'aider à sentir ce que je devais faire !! pour le 2e accouchement, je vais aller à l'inverse des autres parce que je ne me souviens pas avoir eu mal sauf à a fin de l'explusion du bb hors du corps où là, franchement, ça brûlait grave !! mais ça n'a duré que quelques secondes (jamais au grand jamais 20mn !! pale) et ensuite plus rien du tout. scratch
1e accouchement : les contractions à l'hôpital n'étaient pas franchement douloureuses une fois que j'ai eu la péri mais avant si parce que j'était coincée sur la table et que j'avais pas vraiment le droit de bouger...
2e accouchement : à la maison, je les ai gérées assise sur mon ballon et je ne peux pas dire que j'ai senti de la douleur. ce n'était que des "contractions", mais j'avais beaucoup travaillé sur le psychologique et j'étais prête à accueillir toute douleur comme une alliée plus que comme l'ennemi à combattre. elle ne me faisait pas peur et je n'ai pas du tout lutté contre elle... c'est peut-être aussi pour ça qu'elle m'a laissée tranquille...

le soulagement des dernières douleurs : ben, hors de propos pour moi, trop rapide... ah si, peut-être le cri de la dernière poussée ??? mais même pas sûre... c'est un peu flou sur ce coup-là...

j'ai pas l'impression d'avoir affronté quoi que ce soit vraiment seule. zhom a toujours été là et très présent, et pour le 2e accouchement, béa était là aussi. bon, d'accord pour le 1er, à l'hôpital, il y avait trop de monde et finalement, on se retranche plus en soi-même quand il y a autant de monde. paradoxalement, je crois m'être sentie plus "seule" à l'hosto qu'à la maison... cyclops

pour les tranchées :
spasfon pour le 1e parce que je ne connaissais rien d'autres et... j'ai oublié pour le 2e... désolée... béa, il me semble que tu m'avais donné des granules pour ça mais je ne me souviens plus du tout lesquelles. en tous cas, dans mes souvenirs ça avait été efficace.

pas de peur de ne pouvoir faire sortir le bb...

annem ^_^/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sade
membre régulier
membre régulier
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 39
Localisation : st arnoult en yvelines
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Jeu 28 Sep 2006 - 16:53

Je vous lis les filles et suis admirative.
Je me dis que j'ai vraiment mal vécu la douleur de l'expulsion et qu'il y a peut-être des choses a y comprendre ?
Je me souviens que les cris que j'ai poussé à cet instant , n'étaient pas des cris de douleur mais de peur !
comme la fois où j'ai vu s'approcher ma voiture à toute allure vers le cul d'un camion et que mon mari debout sur la pédale de frein a fini par ralentir la voiture in-extremis.
C'était une sorte de cri primal, incontrolable, une sorte de panique. Je me voyais mourir ds d'atroces souffrances !!
Un cri comme un exutoire de ce que l'on ne maitrise plus du tout, qui nous dépasse et nous effraie.

Se preparer psychologiquement, je veux bien et c'est ce que j'avais fait avant cette naissance en me disant que l'accouchement était un moment à traverser qui ne durait pas, que la douleur était normale, qu'il ne fallait pas lutter contre elle, qu'il ne fallait pas chercher à maitriser la situation, et tout et tout.....mais visiblement ça n'a pas suffit pour moi alors qu'aurais-je du faire d'autre à votre avis ?
J'ai laissé parler mon instinct et voici ce qu'il m'a dit......
L'arrivée de bb n'a pas suffit à tout effacer en un claquement de doigt, il m'a fallu quelques jours même si le bonheur de l'avoir avec moi était immense.
Aujourd'hui je ne suis pas non plus traumatisée, fort heureusement. Je me souviens juste de l'expulsion comme étant un moment difficile mais ça ne m'empechera pas de faire un autre enft si l'envie se pointait mais je sais d'avance que j'appréhenderais cette peur quand l'accouchement sera imminent.

Je me sens un peu comme certaines mamans à qui l'on dit que "l'accouchement c'est douloureux mais que dès que bb est là on oublie tout". On sait tous très bien que ce n'est pas tjrs vrai. Comme l'histoire de l'instinct maternel qui né avec le bb !! Alors, comment fait-on si on ne rentre pas dans ces cases là ? qu'on est plutôt du genre à se dire qu'on se passerait bien de l'accouchement ?
Enfin, puisque de toute façon on est obligé d'y passer, je préfère aujourd'hui prendre les choses avec recul et fierté en me disant que j'ai réussi par 2 fois cette étape douloureuse tout comme des milliards de femmes sur cette planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1017
Localisation : Le Perche ornais
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Ven 29 Sep 2006 - 0:15

Personnellement, mon corps a très vite oublié la douleur de l'accouchement de Noam (à part l'épisio dont j'ai trainé la douleur plusieurs mois affraid ). Je me souvenais que j'avais eu mal mais je ne me souvenais pas des sensations. Par contre, je comprends ce que tu dis Sade sur le souvenir du corps de la douleur. Mon corps (et moi avec !) se souvient de la douleur de l'accouchement de Yaël. Tout comme toi Sade, je frissonne certains soirs quand je "revis" la douleur. C'est très destabilisant.

Lilie, j'ai déjà entendu parler de cette thèse de Freud. Il paraît que certaines femmes ressentent une sorte de jouissance........C'est possible mais, là, je suis incapable de comprendre le "mécanisme". Ceci, dit, tout extraordinaire que soit Freud, il avait une vision de la femme très spéciale......"la mère putain". Pour faire très très court : soit la femme est une mère, soit la femme n'est pas une mère mais une putain. Suspect Il avait sa femme pour faire des bébés et des femmes pour le plaisir. Il y a effectivement des hommes qui ne voudraient pas "cumuler les plaisirs" lol! Dommage !!!! Heureusement, il y a les autres.

L'essentiel (et je m'arrête là, promis) : trouver son plaisir. Le reste.....c'est du pipi de chat

_________________
Manuella,
maman de Noam, tour à tour fermier ou pirate, né le 21 mars 2003, de Yaël, petit ange né et envolé le 10 février 2006, et de Salomé pipelette à bouclettes née le 17 août 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Ven 29 Sep 2006 - 0:58

juste pour rebondir sur ta réflexion Sade, on dirait presque que tu culpabilise Cela me conforte en un sens dans ce que je pense, on aura beau se préparer de toutes les façons du monde, c'est au moment M que tout se joue. Biensûr si tu y penses régulièrement et que cela te perturbe, il y a sûrement des questions à se poser. Sinon c'était comme ça que tu l'a vécu et point barre, et cela ne veut pas dire que ce sera pareil pour le prochain, si prochain il y a Wink Tu n'as pas à te dire que tu ne rentres pas dans telle ou telle case (quelle affreuse façon de penser), après tout certaines femmes n'ont jamais eu de 2ème enfant parce que leur accouchement était un cauchemard qu'elle ne voulaient pas revivre, toi tu as récidivé Wink



Pour Freud, je le trouve particulièrement non crédible habituellement...m'étonne pas de lui ça
Revenir en haut Aller en bas
sade
membre régulier
membre régulier
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 39
Localisation : st arnoult en yvelines
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Ven 29 Sep 2006 - 10:23

Effectivement, il y a peut-être un brin de culpabilité la dessous.

Et Comme tu le dis, c'est ainsi !
Il y parfois des peurs qu'on ne rationalisera jamais, même si on sait d'où elles viennent, ça ne les empechera pas de pointer le bout de leurs nez quand le moment s'y pretera.
Alors il faut apprendre à vivre avec.
Certaines angoisses font parties de nous, elles ne sont pas présentes en permanence mais elles nous composent aussi. On a beau en connaitre tout les tenants et les aboutissants, ça ne les empêchent pas de s'exprimer parfois !!!
C'est ainsi !
aujourd'hui j'essaie de n'en garder que le meilleur alors c'est l'essentiel il me semble.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sade
membre régulier
membre régulier
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 39
Localisation : st arnoult en yvelines
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Ven 29 Sep 2006 - 10:28

Manu a écrit:
Personnellement, mon corps a très vite oublié la douleur de l'accouchement de Noam (à part l'épisio dont j'ai trainé la douleur plusieurs mois affraid ). Je me souvenais que j'avais eu mal mais je ne me souvenais pas des sensations. Par contre, je comprends ce que tu dis Sade sur le souvenir du corps de la douleur. Mon corps (et moi avec !) se souvient de la douleur de l'accouchement de Yaël. Tout comme toi Sade, je frissonne certains soirs quand je "revis" la douleur. C'est très destabilisant.


Excuse moi de te dire ça, je ne sais pas comment tu le prendra, mais ta souffrance je la comprend complétement. Tu avais de vrais raison de souffrir (contrairement à moi), le contexte était tellement différent. Je ne peux qu'imaginer ......
bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sade
membre régulier
membre régulier
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 39
Localisation : st arnoult en yvelines
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Ven 29 Sep 2006 - 11:08

ha oui au fait, aiyana, en ce qui concerne les "cases". Ce n'est pas là ma façon de penser, je parlais de notre société qui a tendance a être comme ça, à mettre les choses dans des cases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécile
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1256
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Ven 29 Sep 2006 - 16:13

a mon humble avis, il y a aussi le rapport à la douleur et à la peur de chacune qui entre en jeu à ce moment là... donc il n'y a pas de culpabilisation à avoir, c'est un moment où toutes les peurs primales peuvent entrer en action, toutes les mauvaises soufrances aussi etc. il y a des femmes qui pleurent toutes les larmes de leur corps pendant leur accouchement, d'autres qui jurent comme des charretiers....
l'important c'est que cela ne t'empêche pas d'avoir tes enfants et d'envisager si besoin de repasser par là... c'est d'ailleurs beaucoup plus courageux: moi j'ai pas eu trop de souffrances, je n'ai donc aucune angoisse à accoucher, mais toi qui en a de mauvais souvenirs tu acceptes de repasser par là par amour de tes enfants, c'est beau ça!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Dim 11 Mar 2007 - 20:53

La douleur à la naissance peut être psychologique. En hôpital, avec une péridurale et un déclenchement post-terme , la douleur n'est plus physique (chimie oblige !). En revanche voir le monito et sentir son bébé souffrir in utéro :atroce !! Se voir arracher son bébé sans l'entendre crier :inqualifiable ! Savoir ses voies aériennes obstruées de Méconium : pas cool du tout. A côté, les douleurs des contractions avant la péridurale : nada (enfin presque !).
Revenir en haut Aller en bas
sade
membre régulier
membre régulier
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 39
Localisation : st arnoult en yvelines
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Lun 12 Mar 2007 - 0:21

Je suis bien d'accord pour dire qu'évidemment les douleurs physiques de l'accouchement ne sont rien en comparaison de la douleur psychologique qu'on doit ressentir lorsqu'on voit son bébé en détresse ou pire encore....

Evidemment, il y a toujours un pire qui peut nous faire relativiser sur notre vécu.....

Et puis, on ne peut pas graduer la douleur et la souffrance, nous ne sommes pas égaux devant elles.

Enfin, il me parait difficile de mettre en parallèle douleurs physiques et douleurs de l'âme et du coeur causées par un évènement tragique, à mon sens, ces deux douleurs n'ont rien de comparable, c'est évident.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécile
grand bavard
grand bavard
avatar

Nombre de messages : 1256
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   Lun 12 Mar 2007 - 11:25

c'est ce que je redoute le plus en structure, c'est que souvent le personnel n'est pas formé à accomppagné la douleur psychologique...moi, c'est une aide soignante qui m'a consolée quand mon premier est parti en pédiatrie... les autres n'en avaient rien à faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La douleur de la naissance?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La douleur de la naissance?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La douleur
» Douleur dans l'oeil !
» positions d'allaitement, soulager la douleur
» douleur +++ sein droit
» Otite, soulager la douleur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mieux Naître :: Accouchements :: Accouchement en structure-
Sauter vers: